Les endroits au Québec les plus chauds et moins chauds

Avec la même avidité, je gobe tous les rapports sur le marché de l’immobilier, dont celui publié récemment par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) sur les secteurs de l’immobilier résidentiel qui se sont le plus démarqués en 2016 (Mot de l’économiste, février 2017). Les données sont tirées du système Centris utilisé par les courtiers immobiliers. Voici les faits saillants les plus intéressants.

Commençons d’abord par la mauvaise nouvelle: si vous avez une maison à vendre dans les Laurentides, j’espère que vous êtes patient! Des maisons à vendre, il y a en a beaucoup dans le Nord. C’est dans cette région que les inventaires sont les plus élevés: 24 mois à Saint-Agathe-Des-Monts, 23 mois à Mont-Tremblant, 22 mois à Saint-Hyppolyte et 21 mois à Sainte-Adèle. Les quatre localités occupent les quatre premiers rangs, elles sont suivies par Sept-Îles (20 mois). Dans le top 10, on trouve aussi Saint-Adolphe-D’Howard (19 mois), toujours dans les Laurentides. Le nombre de mois d’inventaire correspond au temps nécessaire pour écouler les stocks de maisons à vendre.

La bonne nouvelle? Si vous cherchez une maison dans le coin, vous aurez un bon levier de négociations. Vous êtes dans le meilleur marché pour les acheteurs.

Vous n’aurez pas cette chance à Pointe-Claire, Boucherville, Dorval et Beaconsfield, Dollard-des-Ormeaux, Longueuil, Saint-Julie, Varennes et Sainte-Catherine, des marchés au contraire qui favorisent les vendeurs. Partout dans à ces endroits, l’inventaire oscille entre quatre et cinq mois.

Le rapport de la FCIQ renferme de l’information dont tout le monde raffole : quelle a été la transaction la plus chère en 2016? Une maison de Westmount (8,2M$). La deuxième? Une autre maison de Westmount (5,7M$). En fait, cinq des dix plus grosses transactions ont été conclues dans ce quartier. Parmi les dix ventes les plus chères, seulement deux ont été conclues hors de l’île de Montréal, une à Lac-Brome (4,6 M$) et une autre à Magog (4,1 M$).

Chose certaine, il n’y a pas risque que ça se produise à Thetford Mines, Shawinigan ou Chertsey, les trois municipalités où le prix des maisons est le moins élevé. Le prix médian d’une maison à Thetford se situe à 100 000 dollars, à Shawi, 115 000 dollars, et 120 000 dollars à Chertsey.

Quant au palmarès des secteurs les plus chers, vous ne serez pas étonnés de voir figurer Westmount au sommet (prix médian à 1,4 M$), suivi par Ville Mont-Royal (1,1 M$) et par Verdun (650 K$).

On va se contenter de s’y promener. Mais fermez vos rideaux, une blette rôde!

Publié par: Daniel Germain le 10/03/2017